Après le feuilleton médiatique des pillules de 3e et 4e génération,

 

la malheureuse pillule Diane qui a payé pour ces dernières et surtout pour l'irresponsabilité des agences de sécurité du médicaments qui ont laissé faire...

 

Il a même été dit au départ qu'il suffisait de restreindre leur prescription auprès  des petits généralistes !

 

En attendant le réveil du JT de 20 heures à l'occasion de la prochaine plainte déposée,

vous pourrez être en avance en lisant cet article paru dans prescrire et en libre accès sur internet : www.prescrire.org.   Lire le dossier en ligne

 

( numéro de février 2013 de Prescrire (n° 352),  "Pour mieux soigner : des médicaments à écarter", pages 138 à 142. Ce dossier est aussi disponible en libre accès sur le site internet)

 

NB : le surisque vasculaire des pillules de 3e et 4e génération est mentionné dans le Vidal et dans la revue prescrire depuis leur sortie sur le marché.

 

Maintenant place aux lasagnes à cheval  ;-))))))))))